Tout seul avec ma soeur (1)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Tout seul avec ma soeur (1)Pour des raisons d’anonymat, les prénoms seront changés. Je m’appelle Thomas, j’ai 24 ans, je mesure 1m69 pour 60 kilos, je ne suis pas un grand sportif et j’ai une fâcheuse tendance à boire beaucoup de pintes de bière, donc autant dire que mon ventre n’est pas ce qu’il y a de plus plat dans ce bas monde. Je vis seul dans mon appartement d’une trentaine de mètre carré dans une ville du sud de la France. J’ai un travail qui me prend beaucoup de temps, et généralement une fois chez moi je me repose. Oh, et, je suis célibataire depuis maintenant trois ans, par choix.Ma sœur, Emma, est âgée de 20 ans, elle mesure environ 1m73 pour 50 kilos, des fesses bien dessinées, une poitrine assez discrète, mais qui suffit. Elle vit encore au domicile familial à quelques kilomètres de chez moi en raison de ses études qui durent longtemps et du manque d’argent pour qu’elle puisse prendre un appartement. Souvent le vendredi en revenant de sa fac en train, elle s’arrête me dire bonjour. L’occasion de discuter, manger ensemble devant la télé et parfois faire soirée avec des amis communs. Nous sommes proches depuis toujours, et avons très peu de secret l’un pour l’autre.Un vendredi soir, alors que je rentrais du travail, je la trouve en bas de mon immeuble avec sa valise. En la voyant je souris, elle me saute dans les bras directement ! Après une rapide accolade nous mentons les marches qui mènent à mon appartement. J’ouvre les fenêtres pendant qu’elle pose sa valise et fait un tour aux toilettes. Comme à mon habitude j’allume mon ordinateur et lance ma playlist avant de me sortir une bière du frigo.Emma, contrairement à son habitude ne m’engueule pas à cause de la bière que je prends à 18h et m’en demande même une. Nous discutons, nous buvons, et sans nous en rendre compte il est bientôt 22h. Après un coup de fil aux parents pour leur dire qu’elle passera la nuit chez moi, je prépare le repas. Pendant que nous mangeons, je la sens un peu hésitante, je vois qu’elle veut me parler de quelque chose mais elle n’ose pas m’en parler. Voyant qu’elle a du mal à se lancer, je lance la conversation;- Emma, tu as quelque chose à me dire ?- Eh bien, oui, j’aimerais ton avis sur une histoire qui me tracasse depuis quelques jours.- Vas-y, tu peux tout me dire.- Voilà, comme tu sais depuis un an maintenant je suis avec Lucas (son copain), et j’ai l’impression qu’il m’évite de plus en plus, on se parle moins, même en soirée on est plus autant collés qu’avant; tu vois ? Je me demande si il m’aime encore ..- Tu me dis qu’il t’envoie moins de message et que vous passez moins de temps ensemble ?- Oui c’est ça.- Écoute Emma, tu me connais je ne suis pas du genre à bercer les gens d’illusions, je dis ce que je pense et malheureusement j’ai souvent raison.- C’est pour ça que je veux ton avis !- Je suis un mec, je côtoie beaucoup de mecs, et je peux te dire que ça, c’est l’attitude d’un mec qui as des vues sur quelqu’un d’autre. [A ce moment là je vois que les larmes commencent à monter dans ses yeux] Je suis désolé de te dire ça, mais votre relation arrive à son terme, je ne peux pas te dire si il t’as trompé ou pas, mais une chose est sûre, il est intéressé canlı bahis şirketleri par une autre que toi ma belle.- Putain mais quel enfoiré !A ce moment là elle se met à pleurer à chaudes larmes. Même si elle s’en doutait, c’est toujours dur d’affronter la réalité, surtout quand on nous la lance en plein visage. Je me lève, lui prend la main et je l’amène vers le canapé. Nous nous asseyons côte à côte et elle se blottit contre moi, je passe ma main dans ses cheveux, lui embrasse le front, je tente de la réconforter comme je peux, en vain. Au bout de longues minutes, elle finit par se calmer, elle sèche ses larmes et me demande cette fois une tequila, elle veut boire, et je la comprends. Je me suis réfugié dans l’alcool à la perte de ma fiancée, et mon problème n’est toujours pas résolu. Je ne veux évidemment pas qu’elle tombe dans la bouteille, mais si je peux l’encadrer et surveiller ce qu’elle boit, ça me va.Elle se boit deux shooter de tequila cul sec. Elle prend un air de personne regonflée à bloc ! Elle retrouve le sourire, me remercie chaleureusement avec un câlin. Elle me propose donc naturellement qu’on continue à boire ensemble, tout en jouant à un jeu d’alcool.J’en connais plusieurs, je lui en fais la liste et lui explique rapidement les règles. Finalement, elle opte pour un banal action ou vérité, et j’ai fais assez de soirées pour savoir que ce jeu finit toujours de la même manière, des questions très personnelles voire sexuelles et des actions complétement débiles. Je déteste ce jeu, mais je ne peux rien refuser à ma soeur.Ainsi je sors mes réserves d’alcool, les règles sont simples, à chaque vérité, un shoot, à chaque action, deux shoots, et si l’un de nous deux refuse de répondre ou de faire l’action, c’est un verre cul sec.Je la laisse commencer, et pour débuter je choisis une vérité.- Thomas, ça va faire trois ans que tu n’es plus avec ta fiancée, que tu n’as fréquenté aucune fille, ça ne te manque pas ?- Pas vraiment non, je ne suis plus du tout attiré par tout ça. [Nous buvons chacun un shoot] Bref, à toi, action ou vérité ?- Je vais prendre action !- Alors fait moi plaisir, prends ton téléphone, et dit à l’autre con que tu le plaques pour un autre mec !- C’est comme si c’était fait chef ! [Après avoir vérifié l’envoi du texto, nous buvons deux shoots chacun] Allez, action ou vérité ?- Soyons fou, action. – Hmm, change la musique pour quelque chose de plus calme, de plus beau, quelque chose d’apaisant, tu vois ?- Vu ! [Après avoir changé la playlist Spotify, nous buvons encore deux shoots]- Allez je prends vérité cette fois mon Thomas !- Tu penses que tu vas te remettre avec quelqu’un rapidement ?- Pour tout te dire, j’ai des vues sur un garçon depuis des années, quelqu’un avec qui j’aimerais juste coucher, expérimenter des choses avec lui, je sais qu’il peut m’apprendre beaucoup de choses et me faire gouter à beaucoup de plaisirs.Ayant moi-même des penchants sexuels assez particulier, je me surprends soudain à l’imaginer attachée, menottée, les yeux bandés et ballonnée sur mon lit .. cette pensée m’excite légèrement et je remarque alors la tenue de ma soeur, un débardeur qui laisse apparaitre son soutif canlı kaçak iddaa noir sur les côtés de manière plus que provocatrice, un mini-short, des bas qui ne cache pas grand chose. Mais rapidement je reviens dans le jeu quand elle me demande de choisir.- Je vais prendre action.- Encore ? Bien, alors cette fois .. cette fois tu vas t’approcher doucement de moi, comme si tu voulais m’embrasser. Je veux que tu fasses comme si tu allais le faire, mais qu’au dernier moment tu change d’avis.Je ne sais pas si c’est à cause d’alcool que j’ai bu ou si c’est le petit film que je me suis passé dans la tête juste avant, mais j’acceptais directement, mais avant, deux shoots de plus !Je me rapproche doucement d’elle, je passe ma main sur la sienne, mon autre main caresse sa joue, passe derrière son oreille, je la regarde dans les yeux et m’approche de ses lèvres, je m’arrête à quelques centimètres, je peux sentir son souffle, je sens qu’il accélère. Je décide de jouer le jeu à fond, je passe doucement mon pouce sur sa lèvre inférieure, elle ferme les yeux, je m’approche cette fois à quelques millimètres d’elle, et au dernier moment je tourne la tête .. mais à ce moment-là elle m’embrasse sur la joue.- Emma, tu allais vraiment m’embrasser ?!- Faut dire que j’y ai vraiment cru, je pensais que tu allais m’embrasser pour de vrai ..Allez savoir pourquoi, un blanc c’est installer entre nous, on se regardait dans les yeux, ça n’à durer que quelques secondes, mais j’ai eu l’impression d’une éternité. Finalement on se jette l’un sur l’a
utre, on s’embrasse langoureusement. Durant de longues minutes on se caresse les cheveux, mes mains parcourent son dos à travers son débardeur, elle caresse ma cuise d’une main et garde l’autre derrière ma nuque.Finalement nous nous arrêtons, nous reprenons nos esprits ..Beaucoup de choses se bousculent dans ma tête, je venais d’embrasser ma soeur, juste avant je l’imaginais de manière clairement sexuelle et j’avais une demi-molle .. comment en est-on arrivé là ?- Thomas ?- Oui Emma ?- Dans ta chambre.Je lui fais comprendre mon accord d’un geste de la tête, on monte les escaliers qui mènent à la partie supérieure de mon appartement, je lui att**** la main et la colle contre moi pour l’embrasser. A ce moment là, tout va très vite.Elle s’éloigne de moi, me pousse sur le lit, je reste assis devant elle. – Tu vas comprendre l’intérêt de la musique que je t’ai fait mettre.C’est vrai que maintenant qu’elle le dit, la musique est tout à fait propice à un acte sexuel. Et juste devant moi, elle se tortille, elle me fait admirer son corps, elle danse de manière très sexy devant moi, elle me laisse deviner ses seins et ses fesses. D’un coup elle se met à quatre pattes par terre, avant vers moi, elle prend appui sur mes genoux et remonte doucement en effleurant mon sexe avec ses seins .. une bosse se dessine rapidement à travers mon jean, elle le remarque et me fait un clin d’oeil qui en dit long.Finalement, elle retire enfin son débardeur, je peux admirer ses seins encore dans son soutif noir. Je les ai déjà vus évidemment, mais là, elle me les montrait directement à moi, elle voulait que je les désirs .. et ça marche bien. Je meurs canlı kaçak bahis d’envie de les prendre dans mes mains, de les lécher, les mordre ..Elle se met dos à moi, s’assied contre moi, mon sexe est bloqué juste entre ses fesses, c’est plus une demi-molle mais une érection d’acier qui me gagne. Mes mains passent sur ses hanches, glissent vers son ventre, et remontent petit à petit vers ses seins. Ça y est ! J’ai enfin ses seins en main ! Mon dieu ce que c’est bon .. je soulève son soutien-gorge, je lui pince les tétons, ce à quoi elle répond avec un soupir de satisfaction et d’excitation.Mais il n’est pas dans mes habitudes de rester passif.- Emma, si tu veux qu’on aille plus loin, tu va devoir m’obéir au doigt et à l’oeil. Tu feras ce que je te dis, sans discuter. C’est bien clair ?D’une voix qui trahit son excitation, elle approuve.A ce moment là, je la lève, je la porte et je la couche sur le lit, je lui ordonne de retirer son soutif, ce qu’elle fait immédiatement. Pour la récompenser d’avoir tout de suite compris qu’elle devait m’obéir, je me dirige vers ses seins, je lui lèche les tétons, je les mordille, et d’une main j’en caresse un. Mon autre main quant à elle, bloque ses poignets au-dessus de sa tête pour qu’elle ne puisse pas me toucher. Après m’être occupé de ses seins, je l’embrasse tendrement.- Tu as faim ? Tu as envie de moi ?La pauvre, elle était toute rouge, je sentais que son désir était à son paroxysme. Elle en voulait, et ça se voyait. – Oui, je te veux ..Je la lève, je lui dis de se déshabiller entièrement devant moi, pendant que je reste assis en la regardant. Une fois entièrement nue, je lui ordonne de ne plus bouger. Je me lève, je tourne autour d’elle, je la regarde de tous les côtés, je n’en perds pas une miette. De temps en temps j’effleure sa peau, elle semble aimer ça. Je m’arrête derrière elle, je caresse doucement ses fesses, je descends jusqu’à atteindre sa chatte, et surprise, elle est étonnamment mouillée, je dirais même toute trempée. Ce qui me fait bander encore plus fort.Quant à elle, le seul fait de ne passer qu’un doigt sur sa chatte à eu l’air de lui faire un bien fou.Je me déshabille devant elle, sans qu’elle ne puisse me toucher. Je ne garde que mon caleçon, quand elle voit la forme de mon sexe à travers mon boxer, je la vois ouvrir les yeux, elle a le regard de quelqu’un d’affamer. Finalement, je lui dis ce qu’elle attend depuis de longues minutes.- Tu peux t’occuper de moi.A peine ma phrase terminée, elle se jette sur moi, descend directement mon boxer, et commence à me lécher la bite en me caressant les couilles. Tout de suite je comprends qu’elle est très douée. Elle fait ressortir mon gland entièrement, fait de petits bisous sur le sommet avant de donner quelques coups de langue. Et finalement, elle fait entrer ma bite dans sa bouche. Elle m’offre un jeu de langue à toute épreuve, c’est le paradis, la meilleure pipe que j’ai eu. Malheureusement, après trois ans sans relation sexuelle, je sens que je vais rapidement jouir et je lui dis. Elle sort ma bite de sa bouche et commence à me branler rapidement, je comprends ce qu’elle veut faire. Je me lève, et je me branle moi même tant dis qu’elle est à genoux devant moi, et rapidement j’inonde son visage de mon sperme. Elle en a dans la bouche, sur les cheveux, les joues, les seins .. partout. Je lui dis d’aller se laver, et de se préparer pour la suite de cette soirée qui ne fait que commencer ..

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Yorum yapın